Makoto Azuma et les plantes flottantes

Certains font s’envoler des lanternes, Makoto Azuma, lui, fait s’envoler… des plantes. Le 15 juillet 2014, le sculpteur botanique réalise un nouveau projet, consistant à envoyer des compositions florales et des arbres dans la stratosphère.

Makoto Azuma est un artiste japonais dont le travail est axé sur une manipulation esthétique des plantes. En juillet dernier, il s’est rendu dans le Black Rock Desert, dans le Nevada, accompagné d’une équipe de 10 personnes dans le cadre de son projet intitulé « Exobiotanica ». Cette installation propose d’observer la beauté et les mouvements accomplis par une plante suspendue en plein espace.

Afin de réaliser cette performance, l’artiste a créé deux structures métalliques contenant chacune un élément botanique. Le premier renferme un pin blanc bonsaï vieux de 50 ans, issu de sa propre collection. Le second, une composition florale constituée d’une trentaine de fleurs, notamment des lis, du lilas, des orchidées, des dahlias et des hortensias. Ces fleurs ont été choisies pour la vivacité de leurs couleurs, afin qu’elles tranchent davantage avec la noirceur spatiale.

Chacun des objets est relié à un ballon géant gonflé à l’hélium, et harnaché de 6 caméras GoPro enregistrant l’envol. Par ailleurs, chaque élément emporte avec lui un altimètre ainsi qu’un traceur GPS pour le localiser lorsque le voyage s’achèvera.

makoto2

Aidé de la JP Aerospace, Makoto Azuma a procédé aux lancers dès 6:30 du matin. Le bonsaï a effectué une ascension de 100 minutes et atteint les 91800 pieds (environ 28000 mètres) avant que le ballon d’hélium s’enflamme le laissant ainsi entamer une chute de 40 minutes. La composition florale, quant à elle, atteint les 87000 pieds (26500 mètres). Lors de leur chute, les deux structures métalliques sont freinées par un système de parachutes se déclenchant lorsque l’air se fait présent.

Makoto4

Les 2 cadres furent retrouvés à 8 kilomètres de la zone d’envoi, mais exempts de leurs passagers botaniques.

Plus d’informations sur le site de l’artiste.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone