Tempelhof : l’aéroport devenu parc

Fermé définitivement en 2008, l’aéroport de Berlin-Tempelhof est un lointain souvenir de l’Allemagne nazie. Reconverti en lieu de détente en 2010, ce parc insolite plus vaste que Central Park est aujourd’hui l’un des spots préférés des Berliners… mais il se trouve aussi au cœur de tous les débats.

A 5 kilomètres seulement du centre-ville de Berlin se trouve Tempelhof, un aéroport désaffecté ayant définitivement cessé toute activité de transport en 2008. Construit en 1923 à la gloire du IIIe Reich, il compte 380 hectares, 2 pistes d’atterrissage, un accès au métro et abrite le troisième plus grand bâtiment au monde. Un endroit particulier qu’il est rare de voir laissé à l’abandon.

Malgré une construction douloureuse et un passé de camp de travail forcé, Tempelhof jouit d’un attachement ostalgique auprès des Allemands. Cet aéroport fut effectivement le lieu de ravitaillement des populations par les alliés durant le blocus soviétique de Berlin Ouest, de juin 1948 à mai 1949. Récupéré par les USA lors de la conférence de Yalta, un avion atterrissait toutes les 90 secondes sur le tarmac, livrant charbon et vivres aux citoyens.

Par ailleurs, Tempelhof est rapidement devenu l’objet symbolique de la lutte antigentrification berlinoise. Dans une capitale qui voit disparaître progressivement chaque espace vide au profit de constructions aux loyers repoussant ses habitants les plus modestes en périphérie, l’abandon d’une structure d’une telle superficie ne peut passer inaperçu. Aussi, à l’arrêt des activités aéroportuaires, le collectif « Squat Tempelhof » diffuse des tracts appelant à l’occupation des lieux, des pétitions circulent, des manifestations se mettent en place : l’avenir de l’aéroport de Tempelhof doit être entre les mains du peuple.

flyer_fr

Sourd, jusqu’en 2010, le Land de Berlin ouvre exceptionnellement les grilles de Tempelhof à l’occasion de la commémoration de la chute du IIIe Reich… une initiative qui a bien sûr du succès. Beaucoup de succès. Les Berlinois découvrent un espace préservé, où la nature a refait surface. Un espace qui ne pourra pour ainsi dire jamais refermer ses portes. Aujourd’hui, l’aéroport de Tempelhof est devenu l’un des espaces de loisirs favoris des berlinois.

14_Flughafen_Tempelhof_1024x768 (2)

Le parc est divisé en parcelles de loisir, et chacun y trouve son intérêt ; les pistes sont devenues le royaume des amoureux de sports de glisse urbaine, les zones de barbecue accueillent nombre de fans de Currywurst et plusieurs potagers communautaires y ont pris place. Sans oublier l’obligatoire Biergarten ouvert tout l’été et chaque week-end de l’année. Parallèlement, les lieux sont devenus une vraie attraction touristique, et reçoit festivals, concerts, compétitions sportives et manifestations artistiques. Un vrai complexe pluridisciplinaire !

Urban Gardening Tempelhof Berlin 3 © Solveig Maria Ebbinghaus

Malgré tout, aucune décision n’avait jusqu’ici été retenue quant à l’avenir des lieux, et c’est en mai 2014, que, par référendum, les citoyens du Land de Berlin se sont exprimés clairement au sujet d’un projet de remaniement de l’aéroport, qui devait amputer Tempelhof Feld de 75 hectares. Au programme : construction d’une zone commerciale, de bureaux, de 4700 logements et d’un plan d’eau. Une initiative qui s’est vue rejetée par 65% de la population, au grand damne de Klaus Wowereit, maire démocrate-socialiste de Berlin.

Le Tempelhof Feld a donc légitimement revêtu son identité la plus légère de son histoire et semble avoir de beaux jours devant lui… jusqu’à la prochaine fois !

Plus d’infos (en anglais ou allemand) sur le site du Tempelhof Feld.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone