Une nouvelle forêt à Manhattan ?

Au coeur de Manhattan, Times Square est le quartier le plus fréquenté de New York : 365 000 personnes s’y croisent chaque jour, se faufilant entre les cars de touristes, les gratte-ciel et les boutiques de souvenirs. Du béton, du verre, des leds et de l’acier, et aucune plante, aucun arbre. Une absence de verdure significative que tente de combattre une écologiste urbaine grâce au projet PopUp Forest.

Des panneaux publicitaires lumineux de taille démente, des files de taxis jaunes à n’en plus finir, des (re)vendeurs de hot dogs/places de music hall/t-shirts/mini-statues de la Liberté et Empire State Buidings… pas de doute, Times Square est la représentation parfaite de ce que la vie urbaine peut concentrer de plus frénétique et exacerbé en matière de vie urbaine. Excepté l’épicéa gigantesque posté en plein centre de sa place principale durant les fêtes de fin d’année, aucune trace de végétation à l’horizon. Et pourtant, 1/8e de l’état de New York est couvert de verdure ce qu’ignorent la majeure partie de ses habitants.TimesSquareNYC

Ce constat est le point de départ d’un projet insolite qui a commencé à faire parler de lui il y a quelques mois : celui de planter une forêt éphémère au cœur de ce décor de série télévisée où le béton règne en maître.

Née dans l’esprit de l’écologiste urbaine Marielle Anzelone, qui est déjà à l’origine de la NYC Wildflower Week, une organisation qui met en place des programmes culturels et éducationnels destinés à sensibiliser les habitants de New York à la flore locale, cette idée folle est aujourd’hui une réelle proposition.

Le concept, désigné comme une popup forest, est d’intégrer pour une durée déterminée une quantité forestière d’arbres de grande taille, de plantes endémiques et de fleurs sauvages au cœur de l’endroit le moins naturel au monde. Ainsi, il serait possible de proposer des activités jusqu’alors impossibles en plein Times Square. Cette inclusion naturelle au cœur de Manhattan a pour objectif de bousculer la vision actuelle de l’urbanisme et de sensibiliser les new-yorkais à la biodiversité de leur propre état.

PopUpForest2

Ce projet d’envergure réclame une somme avoisinant les 25 000 dollars. Aussi, Marielle Anzelone a soumis le concept de cette PopUp Forest au soutien du grand public via le site de sociofinancement Kickstarter. Cette initiative remonte à la fin 2014 et, il y a quelques jours, l’objectif a clairement été atteint, et même dépassé !

Les donations sont encore acceptées et contribueront à densifier la végétation aménagée ainsi que les activités proposées durant l’existence de la PopUp Forest. Le projet ayant reçu l’aval de nombreuses entités politiques élues, il y a de fortes chances pour que ce projet insensé prenne vie. Plantation prévue en juin 2016 !

 

Pour plus d’information : la proposition du projet sur le site Kickstarter.com

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone