Une oasis sur une autoroute coréenne

Végétaliser les zones urbaines est une volonté de beaucoup de villes dans le monde. Seulement, il est parfois difficile pour les municipalités de trouver des emplacements adéquats où intégrer cette végétation. Cela donne parfois naissance à des projets insolites mais tout aussi efficaces, comme le démontre la Corée du Sud avec son Skygarden.

Au coeur de Séoul, près de la gare centrale, une autoroute surélevée se détache du ciel à une hauteur de 17 mètres au-dessus du niveau de la ville. Construite dans les années 70, cette bretelle n’est plus utilisable par des véhicules automobiles depuis 2006, date à laquelle son accès a été interdit par les autorités publiques.

Cela faisait ainsi 9 ans, qu’à l’abandon, cette autoroute attendait d’être réaménagée ou totalement reconstruite. C’est à l’issue d’un concours remporté par le cabinet d’architecture néerlandais MRDV que son avenir s’est vu défini d’une façon particulièrement inattendue : c’est en arboretum de 938 mètres de long que cette route désaffectée sera transformée.

Séoul Skygarden © MRDV

Prenant la place de l’asphalte, ce jardin suspendu organisé selon l’alphabet coréen, comportera 254 espèces d’arbres, de plantes et de fleurs. Sur une demande de la Ville, ce projet conjugue une amélioration de la place accordée à la végétation et une utilité pratique directe. En plus d’être agréable, cette artère, devenue zone piétonne, devait permettre l’accès aux différents quartiers des alentours. Les usagers empruntant cette voie profiteront ainsi d’un trajet au sein d’une végétation luxuriante et même d’un raccourci sur l’itinéraire piéton reliant l’une et l’autre des extrémités du pont.

Seoul Skygarden - projet © MRDV

Parmi cette toute nouvelle végétation, des espaces de détente, des cafés, des marchés et des bibliothèques viendront s’ajouter au projet, qui porte le nom de « Seoul Skygarden ». Ainsi, cette initiative devrait même être profitable à la Ville sur le plan financier. Un projet rondement mené dont le chantier devrait s’achever en 2017.

Ce Skygarden illustre une volonté propre à Séoul de vouloir accorder depuis plusieurs années une place primordiale au végétal. Dans cette ville, où la Municipalité participe financièrement à la création de potagers urbains et de toitures végétalisées, la biodiversité est une question particulièrement prise au sérieux. Pour preuve, la capitale sud-coréenne a déjà pour projet de transformer la base militaire américaine de la colline du dragon (Yongsan) en parc de 243 hectares, dès son départ en 2017. Encore une conversion insolite qui fait honneur au pays du matin calme.

 

Crédits photos : Stuckinseoul, MRDV

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone