Végétalisation sauvage autorisée

En ville, la tendance est à l’amélioration du cadre de vie. En ces termes, la végétalisation n’est jamais bien loin. A l’instar de Lyon, Bordeaux ou Marseille, la ville de Montreuil a mis en place un programme de végétalisation participative qui donne la possibilité à chaque habitant d’intervenir de façon directe sur la biodiversité des zones urbaines.

Rendre les villes plus vertes est une volonté aujourd’hui générale dans les conseils municipaux. On reconnait aux espaces naturels un capital d’agréabilité qui n’est plus à démontrer. Alors on favorise les parcs, les jardins, les espaces verts. Mais donner aux habitants la prise en charge de cette végétalisation, ça, c’est du neuf !

La ville de Montreuil (Seine-Saint-Denis) lance donc un appel à prendre les outils de jardinage avec le programme « On sème à Montreuil », une initiative participative qui invite les habitants d’inviter la nature à prendre possession des zones urbaines. Elle se décline en plusieurs points.

Le premier, complètement dans l’air du temps, propose aux particuliers et aux entreprises des espaces à jardiner. C’est le genre d’activité qui vous changera des discussions avec Michel et Christiane à la machine à café. En plus, la ville vous propose des conseils personnalisés d’un professionnel pour entretenir ce jardin partagé.

Le second s’adresse aux heureux possesseurs de jardins, mais surtout… aux gourmands. La ville propose en effet à ses habitants d’héberger une ruche ! Et qu’est-ce qu’il y gagne ? Une partie de la récolte !

Autre point, et pas des moindres, la semaison de plantes sur les trottoirs ! Eh oui, la ville ne vous interdit plus mais vous encourage à intégrer à votre environnement direct les plantes de votre choix. Mais attention, pas n’importe lesquels ! N’allez pas penser planter un cocotier à l’angle de votre porte de garage. Non, la municipalité vous oriente dans votre projet et vous donne un coup de main. Vous pouvez réclamer un peu de terre par exemple et même demander de découper un bout de trottoir pour vos plants !

Enfin, Montreuil encourage les habitants n’ayant pas l’envie ou la possibilité d’entretenir leur jardin, de « prêter » celui-ci à un volontaire.

Avec toutes ces idées, Montreuil propose une vision citoyenne de la végétalisation des villes qui en plus de reverdir des zones bétonnées, favorise les échanges et les rencontres. Mais il ne s’agit que d’un exemple parmi d’autres. Beaucoup de municipalités mettent en place ce genre d’initiative, et la façon dont elles sont appliquées diffère chaque fois. N’hésitez donc pas à vous renseigner !

Pour en savoir plus, un petit fascicule est disponible en pdf ou en mairie.

Tweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone